Skip to content

Le pastel en pays de Cocagne

Chantal Armagnac

Editions Bleu Pastel, 2016

 

La nature a crée une fleur isatis tinctoria de couleur … jaune colza, les techniques artisanales l’ont muée en ce bleu pastel à l’ancienne, si subtil et si estompé. L’auteure Chantal Armagnac suit cet itinéraire en faisant de cette plante méconnue un objet culturel. Sur le plan linguistique, le pastel a deux sens (pâte colorante et procédé d’une œuvre). Il serait dérivé de Brittani, ce royaume des Pictes dont les « hommes peints » auraient pu l’être en bleu.

Il se décline historiquement selon sept couleurs d’une exquise poésie : bleu naissant, bleu alazado, bleu turquin, bleu de reine, bleu de roi, fleur de Guesde et… enfin bleu d’enfer. Sur le plan alimentaire, cette plante bisannuelle est comestible et peut être utilisée en condiment.

Les abeilles qui la butinent produisent un « miel de pastel ». Sur le plan cosmétique, ce miel particulier a des effets nutritifs et cicatrisants. Sur le plan médicinal, il est anti-inflammatoire et soigne également les maux de foie ou de la rate. Sur le plan historique, Albi et Toulouse dans la région de production ont été des lieux de commercialisation.

Aujourd’hui une femme, Denise Lambert, a réactivé sa préparation à Lectoure et des comédiens en ont fait des costumes (dont celui de d’Artagnan au bleu éblouissant). A l’heure où l’indigo d’Orient est conquérant, ce pigment passé par le moulin pastelier, extrait par macération en cuve, puis par oxydation, mué en boules (coques) et séché attend encore une nouvelle relance. Il fait encore rêver.

Partie à sa recherche en consultant les instructions de M. de Puymaurin ou d’Olivier de Serres, l’auteure a adjoint des contes charmants au féminin (femme-lune et amazone, la belle Paule de Viguier), expressions imaginaires d’une alchimie réelle. Et une surprise : qui sait que la fermentation peut être accélérée par un rajout d’urine ou de purin ? Une sculpture de la maison Enjalbert à Albi l’évoque sans doute…

 

Jane Hervé

POUR NOUS CONTACTER : Le Felipé - MDA 18 – Boîte 9 - 15, passage Ramey - 75018 Paris contact@flpe.fr