Skip to content

Pascal Dessaint

Samedi 17 octobre 2015, 16:00 – 19:00, et dimanche 18 octobre 2015, 15:30 – 16:30
Sur la librairie, 1er étage

Retrouvez-le lors de la table ronde L’imagination sauvera-t-elle le climat ?, dimanche, de 14:00 à 15:30.

Le chemin s’arrêtera là
(Rivages, 2015)

PrixMeckertSur une côte nordiste fantomatique, des hommes survivent au jour le jour, hantés par un passé mortifère. Mais qui sont ces laissés-pour-compte de notre époque, qui semblent camper dans un temps suspendu ? Des êtres qui, derrière l’apparence de normalité qu’ils essayent de préserver, ont été broyés ou souillés, à l’image du pays qu’ils habitent, marqué par les stigmates d’une industrie lourde moribonde et d’une nature qui reprend ses droits, de plus en plus inquiétante.

Pascal Dessaint dépeint la fragilité des êtres et la confusion des sentiments, sur fond de questions sociales et environnementales. Originaire du Nord, dont l’ambiance imprègne une partie de son œuvre, il a remporté de nombreux prix.

Prix Jean Amila-Meckert 2015

Le bal des frelons
(Rivages, 2014)

COUVEPRIXFRELONLes habitants d’un petit village de l’Ariège sont saisis par l’appât du gain et la débauche. Pour satisfaire leurs pulsions, ils sont prêts à tout : menace, chantage, meurtre. Une farce noire, drôle et cruelle sur les rapports humains. Un bestiaire féroce, dans lequel l’ours n’est pas l’animal le plus dangereux.

Prix Soleil Noir de Vaison-La-Romaine 2012
Prix du Polar Sud Ouest Lire en Poche 2015

 

 

Les derniers jours d’un homme
(Rivages, 2013)

les derniers jours d'un homme.inddDans une ville sidérurgique du nord, deux voix se répondent à quinze ans d’intervalle. Celle d’un père, Clément, et celle de sa fille, Judith. Clément raconte la mort de sa jeune épouse et l’horreur de l’usine, jusqu’au drame qui va tout faire basculer. Judith, elle, est âgée de dix-huit ans et orpheline. L’usine n’est plus là mais elle a laissé un terrible héritage : crassiers, pollution des sols et des cours d’eau, maladies, chômage. Judith se remémore son enfance et, surtout, cherche à comprendre qui était son père et comment il a trouvé la mort.

Romancier de l’intime et du réel, Pascal Dessaint évoque le scandale de l’usine MétalEurop qui fut liquidée sans préavis, laissant une région entière sinistrée.

Maintenant le mal est fait
(Rivages, 2013)

maintenant le mal est fait.indd« Être soi-même se révèle parfois une faute, ou une erreur. Il y a une grande différence. La faute est impardonnable, très souvent. L’erreur est rectifiable, si on a le temps pour soi. Ma mère ne paraissait pas vouloir accorder ce temps à mon père, ni lui pardonner. »

La disparition troublante d’un homme va changer le regard que ses amis portent sur eux-mêmes, perturber l’équilibre déjà fragile d’une petite communauté qui voit son existence contrariée par un projet de route. Comment saisir les forces qui gouvernent la vie de chacun, et s’en accommoder ? Au-delà d’un roman sur l’amitié et les risques qu’elle fait courir, Maintenant le mal est fait est une réflexion sur la frénésie de notre monde et sur le progrès, sur les rapports complexes que les hommes entretiennent avec la Nature et sur le mal qui en découle.

Cruelles natures
(Rivages, 2011)

9782743621926Antoine, écologue jadis renommé, mène une existence recluse dans la Brenne. Il parcourt les routes à la recherche de cadavres d’animaux lui confirmant les dégâts de la « civilisation » sur la nature. Myriam, qui a abandonné mari et enfant pour le suivre, partage sa vie depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, ils vivent côte à côte sans se parler.

À Dunkerque, Mauricette, dont le père est hospitalisé, cherche à tromper sa solitude avec Régis et Thierry, deux garçons à la dérive qui sont prêts à tout pour lui plaire.

Ces personnages meurtris vont tous se croiser au cœur de la Brenne, pays d’étangs et de forêts, où se jouera leur destin.

Cruelles natures est un roman noir à l’atmosphère envoûtante, porté par ce style à la fois familier et ardent, qui caractérise l’oeuvre de Pascal Dessaint.

Prix Mystère de la Critique 2008

 

Pour plus d’informations sur l’auteur, lisez aussi les articles de presse du Soir et de L’oiseau magazine.

 

POUR NOUS CONTACTER : Le Felipé - MDA 18 – Boîte 9 - 15, passage Ramey - 75018 Paris contact@flpe.fr